Poseur·euse de sol – parquet

LE MÉTIER EN DEUX MOTS…

  • Lecture et interprétation des plans ou des vœux du client
  • Prise de mesure, calcul de quantité et choix des bois
  • Préparation des surfaces et pose des couches d’isolation
  • Découpe et assemblage des parquets massifs ou préfabriqués
  • Traitement de protection et d’embellissement
  • Travaux de finition et de réparation

EN HASHTAGS

#agilité #contactclients #autonomie #propreté #technique #représentation3D

CURSUS

LE MÉTIER AU QUOTIDIEN

Le poseur de revêtements de sols habille les sols de parquets (bois massif, stratifié). Ils recouvrent, protègent et embellissent les planchers, parfois aussi les murs, de logements, bâtiments administratifs, scolaires, commerciaux ou industriels. La nature de leur travail dépend de la spécialité déployée par l’entreprise qui les emploie : pose de textiles et résilients et/ou pose de parquets.

Ses principales activités consistent à :

 

ÉTUDES ET CONSEILS

  • Lire et interpréter les plans, schémas et indications fournis par l’architecte ou le designer en architecture d’intérieur, examiner la demande d’un propriétaire, en discuter.
  • Conseiller les clients quant au choix du revêtement, de la teinte et des motifs, en tenant compte de l’usage du local (chambre, couloir, etc.) et de son environnement (style des meubles, couleur des peintures, etc.)
  • Consulter des catalogues, montrer des échantillons.
  • Mesurer les surfaces à revêtir et calculer la quantité de matériaux ; établir un devis et fixer les délais.
  • Commander les matériaux, organiser leur transport et leur entreposage sur le lieu de travail.

TRAVAUX PRÉPARATOIRES

  • Vérifier l’état du sol ou du mur, dans certains cas, arracher un ancien revêtement.
  • Aplanir, poncer, nettoyer une surface neuve, remettre en état une chape détériorée.
  • Appliquer la couche de fond, lisser, étancher; poser un sous-parquet.
  • Adapter éventuellement une isolation thermique ou phonique.

POSE ET FINITION

  • Choisir une technique et un plan de pose appropriés, en fonction du type de support, de la surface à recouvrir, des obstacles présents dans la pièce.
  • Dérouler les lés (rouleaux) de moquette ou de résilient ; étaler une mince couche de colle ; appliquer le revêtement, presser à l’aide d’un rouleau lourd jusqu’à parfaite adhérence.
  • Découper, ajuster aux mesures exactes, confectionner les joints.
  • Assembler les éléments de parquets en bois massif (chêne, hêtre, frêne, essences exotiques) ou stratifié, assortir les couleurs, composer les motifs, les damiers ; coller ou clouer, scier pour ajuster.
  • Poser les plinthes et les profils de finition (nez d’escaliers, seuils de portes).
  • Appliquer, sur certains revêtements, un produit protecteur facilitant leur entretien.
  • Poncer, vitrifier, cirer ou huiler les parquets, à l’aide de machines, pour les protéger et les mettre en valeur.

APPRENTISSAGE EN 3 ANS

4 jours par semaine dans une entreprise et plusieurs semaines de cours interentreprises à l’Ecole de la construction.

 

ORIENTATION POSSIBLES

  • Revêtements textiles et résilients
  • Parquets

COURS PROFESSIONNELS

  • 1 jour par semaine

COURS INTERENTREPRISES

  • 22 jours répartis sur les 5 semestres de formation

 

SALAIRE MENSUEL INDICATIF

  • 1ère année    CHF 533.10
  • 2ème année  CHF 799.65
  • 3ème année  CHF 1’066.20

Salaires indicatifs susceptibles d’être modifiés, voir  www.fve.ch

 

TITRE OBTENU EN FIN DE FORMATION

  • Certificat fédéral de capacité (CFC) de poseur de sol – parquet avec mention de l’orientation

 

FORMATIONS SUPÉRIEURES

  • Certificat de chef d’équipe
  • Brevet fédéral
  • Diplôme fédéral

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE

Fédération vaudoise des entrepreneurs
Route Ignace Paderewski 2
1131 Tolochenaz

Tél: 021 632 12 20
Mail: formation@fve.ch
Site internet: www.fve.ch