Carreleur·euse

LE MÉTIER EN DEUX MOTS…

  • Lecture de plan, réalisation des souhaits du propriétaire
  • Travaux de préparation des surfaces, contrôle précis des niveaux
  • Imperméabilisation
  • Découpe et pose de céramique et de pierre naturelle
  • Travaux de finition et d’exécution des joints

EN HASHTAGS

#créativité #dessin #autonomie #mathématiques #technique #tendance

CURSUS

LE MÉTIER AU QUOTIDIEN

Le carreleur met en œuvre différents types de carreaux en céramique, en terre cuite, en pierre naturelle ou artificielle, pour protéger, embellir les sols, les murs et les escaliers. Les travaux sont effectués dans des villas individuelles, des centres commerciaux, des restaurants, des hôpitaux, des centres sportifs ou des constructions industrielles.

Ses principales activités consistent à :

 

TRAVAUX PRÉPARATOIRES

  • Prendre connaissance des plans, schémas et indications fournis par l’architecte ; examiner la demande d’un propriétaire, en discuter.
  • Conseiller les clients quant au choix du type et des motifs du revêtement, montrer des catalogues, des échantillons.
  • Mesurer les surfaces à revêtir et calculer la quantité de matériaux nécessaires, établir un devis, fixer un délai.
  • Organiser le transport des matériaux et leur entreposage sur le lieu de travail.
  • Vérifier la planéité du support ; dans certains cas, exécuter des travaux préliminaires : redresser des murs, aplanir un sol, isoler, étancher.

POSE ET FINITION

  • Choisir une technique et un plan de pose appropriés, en tenant compte du type de carreaux, de la nature du support, de la surface à recouvrir.
  • Préparer le mortier-colle, découper les carreaux aux dimensions requises.
  • Appliquer sur le support, à l’aide d’une spatule dentelée, une couche de mortier-colle.
  • Poser les carreaux selon le plan arrêté, contrôler constamment l’alignement des carreaux ainsi que l’aplomb et le niveau, pour assurer un sol ou un mur parfaitement plat.
  • Préparer une barbotine, l’étaler sur le carrelage, à l’aide d’une spatule en caoutchouc, pour remplir les joints puis les façonner à l’aide d’une éponge.
  • Nettoyer la surface.
  • Eliminer les déchets de matériaux selon les prescriptions de la protection de l’environnement.

RÉPARATION ET RESTAURATION

  • Enlever ou piquer les carreaux abîmés et les remplacer.
  • Démolir l’ensemble du revêtement en cas de travaux de rénovation, préparer le support et poser un nouveau carrelage.
  • Exécuter des travaux selon des techniques spécialisées, notamment dans la restauration de mosaïques (mais ces travaux sont assez rares).

APPRENTISSAGE EN 3 ANS

4 jours par semaine dans une entreprise de carrelage et plusieurs semaines de cours interentreprises à l’Ecole de la construction.

COURS PROFESSIONNELS

  • 1 jour par semaine

COURS INTERENTREPRISES

  • 55 jours répartis sur les 5 semestres de formation

SALAIRE MENSUEL INDICATIF

  • 1ère année    CHF 533.10
  • 2ème année  CHF 888.50
  • 3ème année  CHF 1’155.05

Salaires indicatifs susceptibles d’être modifiés, voir www.fve.ch

TITRE OBTENU EN FIN DE FORMATION

  • Certificat fédéral de capacité (CFC) de carreleur

 

FORMATIONS SUPÉRIEURES

  • Brevet fédéral
  • Diplôme fédéral

 

AFP D’AIDE-CARRELEUR: Formation sur 2 ans (attestation fédérale de formation professionnelle)

ASSOCIATION PROFESSIONNELLE

Fédération vaudoise des entrepreneurs
Route Ignace Paderewski 2
1131 Tolochenaz

Tél: 021 632 12 20
Mail: formation@fve.ch
Site internet: www.fve.ch